"Syndicalisme et politique" - un sujet d'université d'été qui a été très apprécié

Publié le 12/07/2011 à 00H00 (mis à jour le 29/05/2012 à 18H29)
Ni "neutre , ni partisane" la CFDT Rhône-Alpes sera force de proposition en 2012
"Syndicalisme et politique" - un sujet d'université d'été qui a été très apprécié
"Syndicalisme et politique" - un sujet d'université d'été qui a été très apprécié
Ni "neutre , ni partisane" la CFDT Rhône-Alpes sera force de proposition en 2012

2012 'le monde que nous voulons'


La CFDT Rhône-Alpes a affirmé dans son université d'été 2011 sa volonté de travailler en lien avec les milieux politiques et associatifs partageant ses valeurs à la concrétisation des changements qu'elle souhaite pour notre région, ses salariés et au delà ses habitants.

La CFDT rhônalpine s'investit en effet non seulement dans le champ social au sein des entreprises et services par ses syndicats professionnels mais également dans le champ sociétal par l'intermédiaire de ses implantations territoriales.


Cyril KREZTSCHMAR pour Europe Ecologie(vidéo ci-contre) et Georges COLOMBIER pour l'UMP , Claire DEBARD et Virginie TARDIEU pour les CLLAJ qui travaillent sur le logement des jeunes de 18 à 25 ans, Enora HAMON pour la CE syndicat étudiant qui partage entre autre la sensibilité européenne de la CFDT, Yann ROUSTAN pour la JOC qui travaille avec les jeunes des banlieues avaient répondu à l'invitation, leur présence et leurs interventions ont été particulièrement appréciées.

De très brillantes interventions de Guy GROUX (directeur de recherche au CEVIPOF) sur les thèmes action syndicale et action politique, démocratie et territoires et Alain MERGIER (sociologue, cabinet WEI) ont guidé les réflexions des responsables des structures CFDT régionales.

Tandis que l'Union régionale CFDT Rhône-Alpes fidèle à son slogan 'des choix , des actes' faisait intervenir Marc SOUBITEZ délégué central de BOSCH pour l'action de son équipe couronnée de succès en faveur de l'établissement de VENISSIEUX , Jean-Paul JACQUIER ancien secrétaire national membre de la commission exécutive confédérale de 1982 à 1991 apportait un regard historique sur l'évolution de la CFDT et les nouveaux enjeux , Jean ELDIN intervenait sur l'action des mandatés CFDT au CESR et témoignait de son action syndicale dans l’entreprise pour nous dire les relations entre syndicalisme et parti dans les années 70, 80.

l' intervention d'une secrétaire confédérale Véronique Descacq secrétaire nationale, a réaffirmé la position confédérale « ni neutre, ni partisan » mais participatif, notamment dans le cadre des élections présidentielles à venir.

Un temps de relâche a également été organisé, avec pour certains une visite en bateau sur le Rhône, pour d’autres une visite de la maison de la Pierre et du ciment à Montalieu et farniente pour quelques-uns.

Des initiatives issues des réflexions sont d'ores et déjà prévues à la rentrée : des vidéo-débats inter-structures , une journée service public (le 9 Septembre) , une journée sur la situation économique régionale (LE 13 Octobre) car, constat partagé par les intervenants et l'assistance , la crise n'est pas finie.

La crise systémique du capitalisme bouleverse les formes de travail et notamment celle des jeunes générations, la dynamique des bassins d'emplois, nos capacités à financer des services publics de qualité et au delà le pacte social intergénérationnel.

Nous avons à définir 'le monde que nous voulons' dans un dialogue constructif avec les milieux politiques et associatifs proches de nos valeurs. Nous avons à en mettre en oeuvre ses conditions d'avènement .