Innovons socialement pour sécuriser l’emploi saisonnier

Publié le 27/11/2014 à 14H47
Dans le cadre du Festival International des Métiers de Montagne, le jeudi 20/11/2014  une séance de signature avec les partenaires sociaux à Chambéry s’est tenue en présence du Préfet de Savoie : FAGIHT, les Domaines Skiables de France, Fédération Professionnel du Sport, l’URI CFDT, la CFE-CGC, la CFTC et FO. Les partenaires sociaux s’engagent dans une déclaration commune (en téléchargement) à expérimenter un dispositif de sécurisation et de fidélisation des saisonniers.

Le projet consiste à proposer un CDI aux saisonniers en ayant recours  aux « Tiers employeur ». Ceux-ci peuvent être des groupements d’employeurs (GE), des coopératives d’activités et d’entrepreneurs (CAE), ou des entreprises de travail en temps partagé (ETTP).

Cette démarche a pour objectif d’embaucher les saisonniers en CDI pour les mettre à la disposition de plusieurs employeurs, dont les activités complémentaires au sein d’un même bassin de vie permettent une fidélisation de l’emploi, de compétences sur un même territoire.

Un comité de pilotage paritaire est mis en place pour conduire ces expérimentations et en tirer les enseignements à l’issue de la saison d’été 2016.

Ces nouvelles formes d’emploi peuvent-elles réduire la précarité des emplois atypiques ? Lors de son intervention, la CFDT a rappelé que les démarches actuelles de sécurisation des parcours professionnels des saisonniers comme :

- les itinéraires d’emploi formation en entreprise (pendant la saison),
- la formation qualifiante (en inter-saison),
- les mobilités professionnelles locales (pluriactivité) ou géographiques dans d’autres zones touristiques
restent des dispositifs appropriés aux situations et aux besoins d’emploi.

A cette occasion, nous avons rappelé la création, par les partenaires sociaux européens  du «Qualifications and skills passport for the european hospitality sector» (Passeport européen de qualifications et de compétences dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration). Ce dispositif permet de faciliter l’accès à l’emploi, notamment dans le cadre d’une mobilité frontalière, d’un pays à un autre. Elle permet également d’améliorer sa connaissance des langues et des diverses cultures en Europe.

Pour la CFDT les enjeux de cette innovation sociale sont d’améliorer les parcours professionnels des saisonniers, créer un vivier de personnels qualifiés dont les entreprises ont besoin. La sécurisation de l’emploi saisonnier est un atout de l’amélioration de la qualité de l’offre touristique en Rhône Alpes.        

Christian Juyaux

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS