Newsletter n°13 : CFDT de l'Ain

Publié le 15/12/2017

Newsletter n°12

AinNEWSLETTER DE

LA CFDT DE L’AIN

 

N°13 - Décembre 2017

Renouvellement des conseillers prud’homaux

 

Au 1er janvier 2018, les conseillers prud’homaux ne seront plus élus mais désignés par les organisations syndicales et patronales suivant la représentativité. Actuellement, 18 conseillers prud’hommes CFDT siègent.

Au 1er janvier 2018, 28 conseillers seront désignés par la CFDT ! Pour mémoire : CGT : 17, FO : 10, CGC : 6 et UNSA : 1.

La tâche était difficile pour la CFDT car seulement 5 conseillers voulaient continuer le mandat ; il a été nécessaire de trouver 23 candidatures. Tous les syndicats CFDT du département ont parfaitement joué le jeu et proposé de nombreux candidats. Des arbitrages ont eu lieu en totale concertation avec les syndicats afin de respecter la parité dans chaque conseil de prud’hommes.

1712151

A ce jour, les listes sont déposées auprès de l’administration en attente du décret de nomination courant décembre.

 

ADAPEI : une mobilisation réussie !

 

L’ADAPEI (Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales) de l’Ain, c’est environ 1500 salariés sur 54 sites dans le département. La CFDT, organisation syndicale majoritaire dans l’association, y est représentée par 3 délégués syndicaux : Rose-Marie Marzloff, Rolande Coiffet et Julien Bonneau.

1712152

Suite à l’échec des négociations entrainant une hausse significative de la cotisation mutuelle, se traduisant par une forte baisse du pouvoir d’achat des salariés, la CFDT, en intersyndicale avec la CGT et SUD, a appelé à la grève l’ensemble des personnels le 23 novembre dernier. Un regroupement devant le siège social de Viriat a rassemblé environ 200 salariés. Les représentants du personnel ont été reçus par le nouveau Directeur Général, M. Chaumette. Les revendications ont finalement été entendues et acceptées : la mutuelle reprend en charge la structure familiale sans surcoût. Les délégués syndicaux, s’appuyant sur les résultats du CITS (Crédit Impôts Taxes Salaires) de l’ADAPEI, ont même pu négocier une prime de Noël de 125 € bruts par salarié ! Le pouvoir d’achat : une vraie priorité pour les élus CFDT !

·Pour consulter les articles du Progrès et les photos, rendez-vous sur la page Facebook du syndicat

 

 Pays de Gex : la démocratie sociale en danger…

 

 La Communauté de Commune du Pays de Gex - CCPG - a informé la CFDT, comme les autres OS par courrier du 31 août 2017, qu’elle envisageait de remettre en cause la mise à disposition des locaux syndicaux, à compter du 28 février 2018.

C’est avec incompréhension que nous recevons cette décision de l’exécutif de la CCPG sur le fond et la forme. Par retour de courrier, nous avons fait une demande de RDV auprès du président. Après de multiples relances, une date nous a été enfin proposée : une délégation CFDT a été reçue par une vice-présidente le 06 novembre qui a opposé une fin de non-recevoir. C’est une mise en cause du rôle d’utilité publique reconnue par la convention signée en 2004 entre les organisations syndicales de salariés et le Président de la CCPG d’alors.

Cette décision concerne environ 20 000 salariés qui n’auront plus de lieu pour être reçus, écoutés, accompagnés et défendus par les militants présents quotidiennement.

Une intersyndicale s’est organisée avec la CFDT, CGT, FO et FSU et plusieurs actions sont prévues :

·Un courrier à destination des élus locaux

·Une demande d’audience auprès du président

·Une conférence de presse en date du 15 décembre 2017

·Un rassemblement devant la CCPG le 21 décembre 2017 à 19H30,

·Blocage de la douane si nécessaire début février

1712153

Le 21 décembre, venez nombre soutenir la démocratie sociale devant le siège de la CCPG à GEX lors du conseil communautaire !

Rendez-vous 19 H 30, avec tout ustensile pour faire beaucoup de bruit !

·Télécharger le tract, pour affichage…

·Signer la pétition !

 

Amiante : une expertise demandée par le CHSCT...

 

1712154

 

Un salarié de l’entreprise Toray a vu la reconnaissance par la CPAM d’une maladie professionnelle en lien avec l’exposition aux fibres d’amiante. Le CHSCT a demandé l’assistance d’un expert - le cabinet ISAST - afin d’effectuer une analyse des historiques bâtiments, machines, métiers et salariés. Cette analyse devra permettre une meilleure prévention et protection des salariés et notamment évaluer le niveau de risque présent sur le site. En matière d’amiante, le CHSCT doit être informé ou consulté par l’employeur sur la notice de poste prévue à l’article R. 4412-97 du code du travail.

·Pour en savoir plus sur le recours à une expertise par le CHSCT

 

Le syndicat Issar au tribunal…

 

Eric Maitre, secrétaire général du syndicat CFDT Hacuitex Issar, est cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse, suite à un tract qui dénonçait un plan de licenciement, mais jugé diffamatoire par la direction.

Soyons nombreux à lui apporter notre soutien le 19 décembre à 13h30, 32 avenue Alsace-Lorraine.

·Lire le portrait d’Eric Maitre, dans «Trait d’union 03»

 

Quel avenir pour Oyonnax ?

 

L'Insee Analyse Auvergne-Rhône-Alpes N°45 sur la démographie des villes moyennes prédit un avenir incertain pour Oyonnax, qui perd des habitants sur la période 1999-2013. En cause, une forte spécialisation industrielle - plasturgie -, facteur de fragilité sur la période actuelle. De plus, « le relatif isolement de la ville ne permet pas à ses habitants de trouver une solution de proximité pour pallier les disparitions d’emplois locaux. De fait, si Oyonnax continue d’attirer les habitants des petites villes avoisinantes, elle en perd au profit des aires d’influence de Lyon, Bourg-en-Bresse, Genève ou Annecy. »

Pour les militants de l’Ul CFDT d’Oyonnax, les politiques publiques locales devraient favoriser la diversification des emplois (la filière bois par exemple…) et créer des liaisons plus efficaces (train) vers les aires d’influence du Pays de Gex et de Genève.

 

·Pour en savoir plus, consulter le comparateur de territoire et le dossier complet de l’aire urbaine d’Oyonnax. A noter que les statisticiens de l’Insee répondent volontiers aux questions qu’on leur pose ! Merci à eux…

 

Retraités, mais pas en retrait…

 

Soucieuse de la compréhension de son syndicalisme par tous ses adhérents, l’Union Territoriale des Retraités de l’Ain (UTR01) a organisé pour ses nouveaux membres retraités une journée de bienvenue. Après un film sur l’historique de la CFDT retraités et une présentation des structures de notre syndicat, l’accent a été mis sur l’éventail de nos préoccupations et revendications. Tous les participants ont apprécié cette journée et pour la plupart cela a été une découverte d’un syndicalisme dont ils ignoraient l’existence et l’utilité. L’expérience sera, bien entendu, renouvelée l’année prochaine.

Le 21 décembre 2017, les retraités CFDT et les syndiqués CFDT des EHPAD organisent une rencontre pour échanger sur les situations vécues dans ces établissements et dégager des propositions constructives. Vous êtes les bienvenus à 14h, Maison des syndicats à Bourg en Bresse.

·Pour suivre l’actualité de l’Union Territoriale CFDT des Retraités de l’Ain, rendez-vous surleur site!

 

Formation syndicale

 

Vous trouverez ci-dessous les dates des journées formations des différents thèmes de la SANTE AU TRAVAIL :

·         Qualité de Vie au Travail : 22 janvier 2018

·         Troubles Musculo Squelettiques : 26 février 2018

·         Santé au travail : 19 au 21 mars 2018

·         Risques Psycho-Sociaux : 26 mars 2018

·         Pénibilité : 22 mai 2018

·         Troubles Musculo Squelettiques : 26 juin 2018

1712156

Pour vous inscrire à ces formations, prendre contact avec votre syndicat.

Pour tous renseignements, vous pouvez contacter le secrétariat de l’UD au 04 74 22 31 85.

 

La CFDT de l’Ain vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année…

Commission Communication de la CFDT de l’Ain

Maison des Syndicats 3 Impasse Alfred-Chanut

01000 Bourg-en-Bresse

Mail : UD-ain@auvergne-rhone-alpes.cfdt.fr

Visitez notre site

TÉLÉCHARGEMENT DE FICHIERS