Newsletter n°20 : CFDT de l'Ain

Publié le 19/04/2019

Newsletter n°20 Février : CFDT de l'Ain

AinNEWSLETTER DE

LA CFDT DE L’AIN

N°20 – Avril 2019


Haut-Bugey : un outil social
pour favoriser l’accès à l’emploi et à la formation

 

Avec le logement, la formation et la santé, la mobilité constitue le quatrième pilier d’exclusion en France. Pour remédier aux difficultés de déplacement des haut-Bugistes, qui se privent d’emploi et de formation faute de moyen de transport adéquat, l’association Wimoov débarque à Oyonnax. Elle tient depuis le début de l’année une permanence boulevard Louis-Dupuy. Une convention a été passée avec Haut-Bugey agglomération.

image002En clair, des organismes prescripteurs, tels que Pôle emploi, la mission locale ou Cap emploi, aiguilleront vers Wimoov les personnes ayant besoin d’un moyen de transport pour se former ou pour travailler. Cela peut être de la location de voiture à des tarifs sociaux, la mise à disposition d’un scooter ou d’un vélo électrique, des bons plans SNCF, le financement du permis de conduire...

 UL Miribel

Une quinzaine d’opérateurs TORAY suivent une formation qualifiante en plasturgie (CQP). L’employeur fait le pari qu’une formation qualifiante servira l’entreprise comme les salariés, notamment en cas de départ de l’entreprise. Le recrutement des opérateurs est varié en ce qui concerne la formation de base. Ce qui n’est pas varié, c’est le genre : l’entreprise a beaucoup de difficulté à recruter des femmes pour ses équipes en rythme 5 x 8. Les salaires sont considérés comme intéressants par les travailleurs concernés. En conclusion, vous êtes femme, vous cherchez un bon salaire, vous souhaitez une formation qualifiante … une seule adresse, St Maurice de Beynost.

 https://cqp-plasturgie.fr/

Permanences à l’UL de Miribel

Permanences à l’UL de Miribel 17 rue Joseph Carré
Horaires des permanences : Mardi après-midi (13h00 – 18h00) et Mercredi matin (8h30 - 13h30)
Prise de rendez-vous : 04 74 22 31 85
Mèl :
cfdt.ul.lacotiere@gmail.com

 Isolés, militants, salariés du privé ou agents de la Fonction Publique,
vous souhaitez rencontrer des militants CFDT,
rendez-vous à l'UL de Miribel.


Elections à la Chambre d’Agriculture

 

Les élections Chambre d’agriculture de janvier 2019 ont mobilisé l’ensemble du monde agricole dans notre département comme ailleurs.

En même temps que les 3.800 électeurs exploitants et ceux des différents autres collèges, ce sont plus de 6.000 salariés répartis dans 2 collèges (salariés de production et salariés des services à l’agriculture) qui étaient appelés à voter dans l’Ain.

Sur l’ensemble des 2 collèges, près de 43% des votants ont choisi la CFDT parmi les 5 organisations syndicales qui présentaient au moins une liste.


 

Cette élection a démontré l’audience de la CFDT auprès des salariés des entreprises en lien avec l’agriculture, dans le département de l’Ain (comme au niveau de la région et dans l’ensemble du territoire français).

2 postes sur 6 reviennent à la CFDT (2 CFTC + 1 CGT et 1 UNSA).

Lors de la session d’installation du 5 mars, nous avons proposé et obtenu un poste au bureau pour un salarié en la personne de Christian Fauvre (formateur en Maison Familiale) qui est l’un des 2 élus CFDT.

Sa mission, pendant les 6 ans à venir, sera principalement, dans une instance où il sera le seul « non agriculteur », à porter la voix des salariés.

Interco

 

Le 27 mars dernier, le conseil des ministres a examiné le projet de loi de « transformation de la fonction publique ».
La CFDT a décidé d’interpeller les parlementaires, députés, élus locaux, afin de porter ses propositions d’amendements, à ce projet de loi :
Le recours aux contrats doit être encadré afin de ne pas creuser les écarts de rémunération ou de déroulé de carrière ;
Il faut que le temps de travail reste une négociation locale et que chaque employeur garde sa liberté d’action ;
La fusion des instances ne doit pas empêcher le dialogue social ;
Il faut instaurer un véritable droit à une deuxième carrière pour anticiper l’usure professionnelle.

 

Nous leur avons également rappelé que le statut reste un outil au service des collectivités, le recours aux contractuels n’étant pas une réponse à la baisse des dotations. Il faut des garanties pour les agents, des garde-fous pour les employeurs et pour les usagers, l’assurance d’égalité, de neutralité et de continuité des services publics locaux sur tout le territoire.

  Journée d’actions le 9 mai

CAP ou pas CAP ?

 

Depuis un an, les sections CFDT du Centre Hospitalier de Bourg en Bresse (CHB) et du Centre Psychothérapique de l’Ain (CPA) travaillent conjointement sur le projet brutal de restructuration du Centre d’Accueil Permanent (CAP), qui gère l’accueil des urgences psychiatriques dans l’Ain, et particulièrement sur le bassin burgien. 

La position ambivalente de l’Agence Régionale de la Santé (ARS) évoluant au gré des interlocuteurs a provoqué une forte incertitude pour les salariés du CAP et des Urgences du CHB, lieu où le futur accueil des patients en crise est envisagé d’être délocalisé. 

La prise en charge des urgences psychiatriques dans l’Ain se fait pour une grande partie par le CAP. La direction du CPA a décidé unilatéralement le transfert de cette activité dans la précipitation. Pour la CFDT, ce n’est pas envisageable et l’organisation de cette prise en charge doit être mûrement réfléchie et encadrée avant sa mise en place.

Les élus CFDT du CHB et du CPA mènent une action conjointe, ont rencontré le chef de service des Urgences, les équipes ainsi que les différentes directions. 

La direction du CPA, à l’initiative de ce transfert d’activité, continue à vouloir imposer un changement de site d’accueil dès mai alors que la nécessité d’un projet médical commun et des protocoles de prise en charges sont essentiels, en cours depuis le début 2019 mais non finalisés.  La CFDT a aussi alerté sur l’impossibilité de recevoir dans les locaux des Urgences actuelles une population en crise, qui serait mélangée à l’accueil pédiatrique et adulte confondus. Le projet architectural est entièrement à mettre en œuvre avant toutes décisions de déménagement du CAP.

L’impact sur les conditions d’accueil des usagers et les conditions de travail des professionnels des Urgences, déjà surmenés par une activité complexe et en constante augmentation, nous inquiètent et la CFDT a interpellé M. Debat, maire de Bourg en Bresse pour lui demander d’intervenir. 

La CAF : Caisse d’Allocations Familiales
Vision d’un administrateur CFDT

 

Dans l'Ain la CAF gère environ 500 000 euros par an. Le département compte environ 98 000 allocataires. Les salariés de la caisse sont autour de 200. La CAF est dirigée par un conseil d'administration paritaire. Le conseil élit, en son sein, un président et 3 vice-présidents pour un mandat de 4 ans.

Les administrateurs CFDT sont présents dans un grand nombre d'instances :

- La commission de recours amiable gère les dossiers des allocataires en désaccord avec les décisions des services ou demandant une remise de dette. Elle revient également sur les erreurs commises par la CAF qui se charge de récupérer les prestations indûment versées.

- La commission d'action sociale travaille sur les structures concernant la petite enfance. Elle accorde des subventions d'investissement. Elle aide à la prise en compte de la parentalité et accorde des agréments.

- La commission des pénalités fixe le montant des pénalités des fraudeurs (contrairement aux idées reçues, peu de dossiers de fraudeurs dans l’Ain mais des oublis de signalement d'une évolution de situation qui supprime des droits.)

- Les commissions d'aide financière accordent ou non des secours ou des crédits à taux zéro remboursables sur les prestations - par exemple pour acheter un véhicule pour aller au travail

- La commission des marchés pour les gros achats et les travaux.

- Les réunions et AG des 4 centres sociaux gérés directement par la CAF.

La présence de la CFDT est très importante dans ces commissions pour aider les allocataires et faire passer les principes et orientations de notre syndicat. Par ailleurs nos mandatés représentent la CAF dans un certain nombre de Conseils d'administration (association d’aide-ménagère, etc...) et y portent les valeurs de la CFDT. 

 

CPAM : Caisse Primaire d’Assurance Maladie

 

Indemnités journalières, pension d’invalidité : ce qui va changer avec le prélèvement à la source 

En cas d’arrêt de travail lié à une incapacité temporaire ou prolongée, l’assuré perçoit des revenus de remplacement versés par l’Assurance Maladie. Dès janvier 2019, certains de ces revenus de remplacements imposables (indemnités journalières, pension d’invalidité, etc.) seront concernés par le prélèvement à la source.

Quelles conséquences pour les revenus de remplacement ?

Certains revenus de remplacement versés par l’Assurance Maladie sont soumis à l’impôt sur le revenu. Les prestations concernées sont :

  • la pension d’invalidité,
  • les indemnités journalières (IJ) pour maladie, paternité, maternité et adoption. Sur les IJ subrogées, c'est-à-dire versées par l'employeur, le prélèvement à la source sera appliqué par l'employeur. Les indemnités en cas d’affection de longue durée (ALD) exonérantes ne sont pas concernées puisqu’elles sont non imposables ;
  • les indemnités en cas d’accident de travail ou maladie professionnelle, imposables à 50 % de leur montant seulement ;
  • l’allocation des travailleurs de l’amiante (ATA) ;
  • l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (Ajap).

image005

Dès janvier 2019, l’Assurance Maladie appliquera directement, sur le montant de la prestation à payer à l’assuré, le taux de prélèvement à la source communiqué par l’administration fiscale.

Dans le compte ameli, l’assuré pourra, à partir de janvier 2019, vérifier le montant imposable de ses prestations, le taux d’imposition appliqué et le montant de la retenue au titre du prélèvement à la source.
 

UL Miribel

 

Une quinzaine d’opérateurs TORAY suivent une formation qualifiante en plasturgie (CQP). L’employeur fait le pari qu’une formation qualifiante servira l’entreprise comme les salariés, notamment en cas de départ de l’entreprise. Le recrutement des opérateurs est varié en ce qui concerne la formation de base. Ce qui n’est pas varié, c’est le genre : l’entreprise a beaucoup de difficulté à recruter des femmes pour ses équipes en rythme 5 x 8. Les salaires sont considérés comme intéressants par les travailleurs concernés. En conclusion, vous êtes femme, vous cherchez un bon salaire, vous souhaitez une formation qualifiante … une seule adresse, St Maurice de Beynost.

https://cqp-plasturgie.fr/

Permanences à l’UL de Miribel
Permanences à l’UL de Miribel 17 rue Joseph Carré
Horaires des permanences : Mardi après-midi (13h00 – 18h00) et Mercredi matin (8h30 – 13h30)
Prise de rendez-vous : 04 74 22 31 85
Mèl :
cfdt.ul.lacotiere@gmail.com

 Isolés, militants, salariés du privé ou agents de la Fonction Publique,
vous souhaitez rencontrer des militants CFDT,
rendez-vous à l'UL de Miribel.

 Formation Conseiller Prud’homme

13 conseillers prud’homme (sur 26 que compte notre département) se sont formés au référé pendant deux jours.

La procédure de référé permet au salarié d’obtenir un règlement de contentieux dans l’urgence, notamment en ce qui concerne le paiement des salaires, l’obtention des documents pôle emploi, etc…

image006
Au mois de juin, une nouvelle session permettra aux conseillers de se former aux licenciements et autres modes de rupture du contrat de travail.

Vous êtes intéressés par une formation juridique, l’UD vous propose une formation conseiller du salarié en mai et une formation initiation juridique en novembre.

 Retraités, mais pas en retrait

L’UTR 01 aorganisé le lundi 08 avril 2019 à 18h30 à la maison des syndicats à Bourg en Bresse une soirée de présentation du syndicalisme retraités CFDT dans l’AIN aux futurs retraités. Ont été abordés ses actions pour défendre leurs acquis, l’écoute et la réponse aux problèmes de retraites, les après-midi de débats sur les sujets d’actualités, les journées de formations, les sorties loisirs et culturelles, ses services aux adhérents comme le contrat de complémentaire santé, cartes CEZAM……

image007

Cette soirée était ouverte à tous les salariés proches de la retraite et s’est clôturée par un apéro dinatoire. Onze futures retraitées ont participé aux discussions et ont compris l’importance du syndicalisme retraités.

1ER MAI 2019

 

image008 

             Plan :  cliquer ici

 Formation syndicale

 

Troubles Musculo Squelettiques : 14 mai 2019
Conseiller de salariés : 14 et 15 mai 2019
Proposer l’adhésion : 21 mai 2019
Pénibilité : 3 juin 2019
Conseiller Prud’homme : du 4 au 6 juin 2010
Santé au Travail – Handicap : du 12 au 14 juin 2019
Communication Ecrite et Orale : du 12 au 14 juin 2019
Elu(e)s CSE : du 17 au 19 juin 2019
Bienvenue : 27 et 28 juin 2019

Pour vous inscrire à ces formations, prendre contact avec votre syndicat.

 

Commission Communication de la CFDT de l’Ain
Maison des Syndicats
3 Impasse Alfred Chanut
0100 BOURG EN BRESSE
Mail :
UD-ain@auvergne-rhone-alpes.cfdt.fr

Visitez notre site